Livraison Chronofresh offerte dès 49€ d’achat
Livraison Chronofresh offerte dès 49€ d’achat

Fini les départ en week-end en emportant votre sac 48h nonchalamment sur l'épaule et bienvenu le coffre blindé façon Tetris de votre 5 places toute neuve ! Mais votre bébé a-t-il vraiment besoin de tout ça ? Et surtout que deviendront ces articles une fois leur (courte) utilité remise en cause ?  On vous partage nos pistes anti-gaspi pour accueillir bébé en allégeant votre facture et votre empreinte carbone tout à la fois ;)

Poussette, lit parapluie, poubelle à couches, transat, chauffe-biberon, tapis d’éveil, coussin anti-tête-plate, table à langer, chaise de bain, stérilisateur, balance bébé…Vous aussi, vous vous demandez comment une si petite personne peut nécessiter autant de matériel ?  

Grand coût - Petite durée de vie !

Le marché de la puériculture est gigantesque. Selon l’INSEE, les parents français dépensent en moyenne 1560€ à l’arrivée de leur bébé, puis, ensuite, en moyenne 490€ par mois (IPSOS 2019) pour que leur progéniture ne manque de rien.

Et c’est sans compter tout ce qui sera offert par les amis et la famille qui ne manqueront pas de célébrer l’arrivée de votre bébé les bras chargés de cadeaux plus ou moins utiles.

Le “hic”, c’est qu’il est difficile de savoir à l’avance ce dont on aura véritablement besoin. Comment savoir s’il vous est indispensable d’investir dans une poussette dernier-cri ou si votre bébé préfèrera être porté en écharpe ? Comment savoir si des biberons et tout l'attirail qui va avec vous seront utiles ou si votre allaitement se passera sans encombres ?   

Dernier point à souligner, et non des moindres, la durée de vie des articles de puéricultures est très courte car…roulement de tambour…bébé grandit ! Et vite qui plus est ! En un clin d'œil, votre bébé-adoré se retourne comme une crêpe, puis fait du 4 pattes et enfin se met à marcher. Et voilà que les cosy, transat, siège de bain, petite baignoire, berceau, pour n’en citer que quelques-uns, se retrouvent au fin fond du garage ou de la cave, ou pire à la benne.  

Réduire sa consommation de produits de puériculture

Pour commencer, la façon la plus simple de limiter les achats inutiles est de lister les (vrais) indispensables puis les articles dont vous pourriez avoir besoin et dont l’achat sera à confirmer après que vous aurez fait connaissance avec votre bébé et compris ses besoins.

Pour compléter votre liste sans effectuer d’achats neufs, vous pouvez vous tourner vers la "seconde main" :  

  • faire le tour de votre entourage pour savoir qui peut vous prêter quoi ; 
  • éplucher les annonces sur les sites de reventes ou de dons entre particuliers pour trouver la poussette ou le lit de vos rêves (Beebs, Vinted, Le Bon Coin, Geev …) ; 
  • opter pour la location sur des sites spécialisés ; 
  • choisir d’habiller votre bébé en seconde main (Smala, By Bambou) ou en marque vertueuse (Perpète) 
  • détourner des meubles que vous avez déjà (ex : commode Ikéa pouvant facilement être “hackée” pour servir de table à langer) 

D’autres pistes par catégories :  

  • Bébé va bientôt entamer la diversification alimentaire ou est en plein dedans ? pensez à Yooji et à nos portions givrées de purées de légumes, viandes ou poissons calibrées pour limiter le gaspillage alimentaire en s'adaptant aux besoins et à l'appétit de votre enfant.
  • Les paniers anti-gaspi (Phenix, Too Good Too Go…) sont aussi une solution pour sauver de la poubelle des ingrédients que toute la famille pourra consommer.

  • Mention spéciale pour le mobilier évolutif qui va accompagner votre bébé pendant plusieurs années : chaise haute (type Tripp Trapp de Stokke), lit évolutif, tour d’observation qui se transforme en bureau avec chaise à l’horizontal…etc.  

  • Pour réduire au maximum les produits d’hygiène pour bébé, vous pouvez opter pour des solutions zéro déchet comme des savons solides. Et même les fabriquer vous-même si vous vous en sentez capable (ex : le liniment) . Sa petite peau fragile vous remerciera au passage !

  • Les couches représentent 1 tonne de déchet par enfant : opter pour les couches lavables permet en outre d’économiser près d’un millier d’euros. Un brin de motivation et d'organisation est en revanche nécessaire ;)

Mais tout ne s’achète pas en seconde main !

Être anti-gaspi, oui, mais il est préférable d’éviter d’acheter de la seconde main (ou de se faire prêter) certains articles comme :  

  • les tétines et matelas pour des raisons d’hygiène 
  • les sièges-auto et casques de vélo/trotinette pour des raisons de sécurité 
  • les chaussures déformées par d’autres petits petons

A vous ensuite de perpétuer ce cercle vertueux, en prêtant, vendant, donnant les affaires de votre bébé !    

 ⭐️ Dès le 1er décembre, rendez-vous sur notre compte Instagram : https://www.instagram.com/yooji_baby_food/ pour participer à notre calendrier de l'avent et remportez les chouettes cadeaux qui vont vous permettre de commencer à adopter les gestes anti-gaspi au quotidien